Covid-19 : l’Europe à l’heure du déconfinement ?

| le

Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, tenait une conférence de presse sur l’évolution de la pandémie, lundi 7 décembre. L’occasion de faire un point sur l’avancée de l’épidémie en Europe et les mesures de restriction appliquées par les différents pays.

L’Europe subit de plein fouet la deuxième vague de Covid-19. La propagation du virus, qui s’était ralentie pendant l’été sur le continent, a repris de plus belle à partir de septembre. Face à des taux de contaminations qui crevaient le plafond, les autorités des différents pays européens ont donc pris dans l’urgence des nouvelles mesures restrictives. 

L’Europe, nouvel épicentre de l'épidémie

Les chiffres de la pandémie font froid dans le dos. Le 6 décembre, le Vieux Continent comptait plus de 19 millions de contaminations par le Covid, dont plus de 1,395 million de nouveaux cas recensés lors de la dernière semaine. La Belgique compte quant à elle 1522 morts pour un million d’habitants, taux le plus élevé au monde. 

Si un confinement général avait été de mise au printemps 2020, avec des conditions économiques, sociales et psychologiques dévastatrices, les pays européens ont modéré leur réponse face au rebond épidémique de cet automne. Différents types de restrictions ont donc été adopté, allant des simples restrictions de réunion au confinement plus ou moins drastique,  en passant par un couvre-feu.

 

Infographie : Justin ESCALIER

Certains pays, qui avaient imposé des mesures strictes, commencent à desserrer les liens d’un second confinement anxiogène.  En Italie, le ministre de la Santé Roberto Speranza a annoncé vendredi 4 décembre que huit régions italiennes, dont la Toscane, et une province autonome, allaient voir les restrictions qui les frappent allégées. Les fêtes de fin d’année seront toutefois très encadrées, le gouvernement voulant à tout prix éviter une troisième vague début janvier. 

La situation en France

La France n’est pas encore prête pour le déconfinement. Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a prévenu que le nombre de contaminations quotidiennes ne baissait plus en France lors de sa conférence de presse. L’objectif de 5000 contaminations quotidiennes, énoncé par Emmanuel Macron lors de son allocution du 24 novembre comme une condition sine qua non du déconfinement est encore loin d’être atteint. Ces derniers jours, la Direction Générale de la Santé comptabilise en moyenne 10000 nouveaux cas par jour. 

La situation en France au 7 décembre 2020 

Infographie : Justin Escalier

Cet “effet de plateau” pourrait s’expliquer par la baisse des températures ces derniers jours sur une grande partie du territoire national. Renaud Piarroux, chef du service de parasitologie de l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris a constaté une “tendance à la baisse moins marquée” qui accompagne “l’assouplissement des mesures”. 

Si l’hypothèse d’un Noël confiné semble pour l’heure exclue, des mesures sanitaires devraient être prises pour tenter de juguler encore le nombre de contaminations quotidiennes. Certains médias ont ainsi avancé l’hypothèse d’un allongement du couvre-feu, d’un maintien des attestations de déplacement et même d’un report de la date de réouverture des théâtres, cinémas et musées. Plus de réponses sont attendues lors du point sanitaire du Premier Ministre Jean Castex, jeudi 10 décembre. 

Laisser un commentaire